LA DEFENSE A QUATRE DANS LES 2 PHASES DU JEU

Par Mauro TASSOTI , entraîneur adjoint du Milan AC



INTRODUCTION
il est connu que dans le football nous pouvons défendre de plusieurs manières, de manière plus ou moins efficace. À la base, cependant, il y aura toujours une grande connaissance, de la part de l'entraîneur, des qualités possédées par les joueurs.
Le choix du jeu avec 4 défenseurs se produira, donc, après une évaluation soigneuse de la part de l'entraîneur des qualités simples.
Dans la phase défensive il devra essayé de posséder plus de lignes dans la couverture entre la balle et le but, restreindre l'espace et le temps de possession de balle : la ligne de front sera formée des attaquants, la seconde des milieux de terrain, la dernière des défenseurs.
La phase défensive avec le module de répartition en zones est de type actif : elle se fixe, comme objectif, de reconquérir la balle par une attitude agressive. Un des avantages de la défense de zone c' est qu'une fois la balle conquise, le joueur s'avérera en position d'agir , donc, en conditions idéales afin de s'exprimer de la meilleure des manières.
Dans l'organisation de ce module unique (défense, milieu et attaque ne peuvent pas être séparés) il s'avère un principe fondamental pour appliquer les principes suivants:
la pression , le pressing et le hors jeu .
La pression est une action qui est caractérisée par la mise en œuvre d'un joueur sur le porteur de la balle, alors que le pressing est une action collective organisée, de deux joueurs ou plus, qui a pour objectif de reconquérir la balle en réduisant l'espace et le temps et en enlevant les possibilités de passe sur les appuis les plus proches .
Le hors jeu est la conséquence logique du pressing et à la condition essentielle d'avoir un bloc équipe court avec beaucoup de joueurs dans la zone de la balle . Ces dernières années nous avons pu voir, en particulier au niveau européen, que cette tactique a été un peu abandonnée, aussi parce que fortement pénalisée par les nouvelles règles (pas de hors jeu du joueur sur la même ligne que le défenseur, hors jeu passif ).
Le hors-jeu, cependant, reste déterminant en didactique de l'instruction des 4 défenseurs, de partir de l'exécution élastique de la défense, et en situation d'infériorité numérique.

QUALIFICATION DES DÉFENSEURS
Quels sont les rôles et qualifications des 4 défenseurs répartis en zones?
Les 4 défenseurs qui composent la ligne de défense doivent avoir les caractéristique suivantes:

Les défenseur centraux idéaux devrait être doués d'un grand charisme, nécessaire afin de commander la défense, maîtriser les fondamentaux techniques et capable de jouer un football long et précis .
Ils doivent bien sûr être rapides, efficaces dans la couverture et dans le marquage, doués d'une grande concentration et avoir de grandes qualités dans le jeu aérien.
Ils s'avèrent, alors, déterminant de posséder de bonnes capacités d'analyse des situations tactiques et psychologique. Ils doivent posséder un grand sens tactique, savoir choisir et maintenir la position ou connaître parfaitement les principes tactique défensifs individuels et collectifs.
Les capacités d'anticipation moteur doivent être bonnes, afin de permettre de choisir le tempo juste en agressivité sur le porteur ou la temporisation.
Ils doivent savoir commander leurs émotions et l'agressivité, avoir une forte personnalité et communiquer la confiance à leurs partenaires. Habituellement il est un chef, capable de guider la défense dans les multiples situations tactiques. Comme il est difficile de trouver 2 joueurs de football qui possèdent ces prérogatives, normalement les deux centraux ont des caractéristiques diverses, aussi bien sur le plan morphologique que sur le plan technico-tactique : un sera plus au marquage, l'autre plus libero, pour s'intégrer et être plus complémentaires.

Le défenseur externe ou latéral est appelé ainsi parce qu'homme de la troisième ligne (défense). Outre un rôle défensif prépondérant , il a aujourd'hui, par rapport au passé, des tâches toujours plus d'offensives.
Avec le développement du pressing, dans la zone du milieu de terrain, il y a et il y aura de moins en moins d'espace. Il en ressort que la tâche d'animation de la manœuvre offensive sera de plus en plus la tâche des défenseurs pour aller en soutien à un partenaire de pressing.
Le défenseur externe, au delà de ce constat de marquage des joueurs externes de l'équipe adverse ,de couverture des zones latérales du terrain et des centre par la diagonale, aura, comme on le dit, à commencer la manœuvre, essayer d'élargir et de s'insérer dans les espaces libèrés par les partenaire sur les côtés latéraux pour les centres ou aller à la conclusion du but.
Du point de vue physique il est habituellement athlétique, mais pas nécessairement un monstre physique. Le niveau des capacités motrices doit être augmenté, particulièrement la vitesse de déplacement et la résistance .
Du point de vue de la coordination, on privilégiera la vitesse de réaction et de l'anticipation moteur.


Les bases techniques pour le défenseur externe sont :
- La capacité à donner la balle de manière précise, dans le jeu court comme dans le jeu long
- - la capacité à contrôler de manière orientée (arrêt à suivre) la balle, en la préservant de l'adversaire ;
- - la capacité à conduire rapidement la balle dans la verticale;
- - la capacités à centrer au bout et au trois quarts du terrain ;
- - la capacité de contrarier et marquer l'adversaire ;
- - la capacité de percevoir et intervenir sur la trajectoire élevée de la balle (jeu aérien).

Du point de vue des situations tactiques le défenseur externe doit :
- - savoir anticiper le marquage de l'adversaire, se plaçant sur la ligne intérieure ;
- - toujours dans la phase défensive, resserrer les espaces vers le centre du terrain sur une attaque menée côté opposé pour réaliser la couverture et, en même temps, pouvoir anticiper également dans la zone aveugle, sur un changement rapide de jeu ;
- - savoir temporiser, en cas de contre-pied ;
- - savoir attaquer l'adversaire en possession de la balle le moment plus opportun, faire le pressing ;
- - dans la phase offensive, savoir soutenir le milieu de terrain et l'attaque avec des actions de soutien et d'appui ;
- - savoir attaquer dans les espaces vides avec démarquage dans la partie latérale du terrain.

La DIDACTIQUE POUR Les 4 DÉFENSEURS.
Il est très important d'individualisé les objectifs concernant la tactique individuelle et corriger certaines erreurs, pour pouvoir passer aux aspects collectifs.
Au niveau individuel le défenseur devra :
1) anticiper sur l'attaquant adverse ;
2) obliger l'attaquant à aller sur l'extérieur pour l'obliger à tenter de déborder;
3) attaquer la balle sur un mauvais contrôle ;
4) savoir temporiser ;
5) comprendre le plus rapidement possible quel type d'attaquant il a en face (rapide, technicien, habile dans le jeu aérien) ;
6) effectuer le marquage à l'intérieur ;
7) savoir lire la situation ;
8) laisser libre la zone aveugle (coté faible) ;
9) donner la couverture aux partenaire
10) prendre une position;
11) avancer sur la ligne de passe (obstacle indirect).

Au niveau collectif l'entraîneur devra voir si :
1) l'équilibre entre les lignes est réalisé ;
2) les joueurs savent pour se déplacer (verticalement et horizontalement)
; 3) le bloc-équipe sait se maintenir court et uni ;
4) elle sait effectuer l'élastique dans les moments opportuns ;
5) elle sait doubler le marquage ;
6) sait interchanger le marquage des attaquants ;
7) sait appliquer la tactique du hors jeu ;
8) sait réaliser la diagonale et la pyramide correctement ;
9) les situations du jeu sont lues de la même manière;
10) corrigé le comportement sur la balle libre ou fermée.

Comme on peut l'observer, les aspects collectifs touchent toutes les lignes, mais elles restent particulièrement valides pour les défenseurs qui devront souvent pratiquer en infériorité numérique, sur l'occupation des espaces et l'interprétation des mouvements de la balle

DIAGONALE, PYRAMIDES, LIGNE DE COUVERTURE ,ESCALIER ET GLISSEMENT, ELASTICITE DEFENSIVE

La position des 4 défenseurs est primordialement conditionnée par la position de la balle et du but. Sur cette base , il résulte plusieurs types de solution , comme la pyramide sur l'attaquant central (fig. 1A et 1B)

Fig. 1A Pyramide sur l'attaquant central


Fig. 1B Pyramide sur l'attaquant central avec un défenseur hors de position


La ligne de couverture, fait référence au porteur de balle , comme on peut le voir dans les fig. 2A et 2B avec 2 lignes ou une ligne.

Fig. 2A - Couverture en 2 lignes.


Fig.2B Couverture sur une ligne


Cette dernière est un choix que donne trop de profondeur à l'attaque et, donc, avec elle il sera plus difficile d'appliquer la tactique du hors-jeu collectif.

L'idée de couverture est fondamentale pour toute la défense à la zone, surtout pour ne pas faire l'erreur de se présenter "à plats" sur le porteur de balle.
Les joueurs maintiennent une distance optimale entre eux qui permet, sur une attaque extérieure, d'occuper les espaces en direction du porteur de balle, en laissant libre éventuellement le coté faible (Fig. 3A).

Fig. 3A Il est bon que le joueur comprenne l'importance de la couverture réciproque quitte à libérer la zone faible sur le côté


On prévoit habituellement dans une position basse sur le terrain un retour sur la diagonale opposée au ballon d'un joueur du milieu de terrain, pour ne pas laisser de la zone aveugle dans le dos des défenseurs (Fig. 3B).



En cas d'attaque centrale la défense se dispose comme dans l'illustration suivante (Fig. 3C).

Fig. 3C - Disposition sur attaque central et côtés faibles


Quand il vient à manquer un joueur de la ligne défensive, on doit dégressif horizontalement vers le porteur de balle, en couvrant la position du camarade manquant(Fig. 4).

Fig. 4 - décrochage du n. 2 qui perd la balle. Les trois défenseurs se déplacent vers la droite en s'échelonnant horizontalement.


Ces mouvements doivent être enseignés avec des exercices spécifiques aux quatre défenseurs qui, cependant, doivent apprendre les débuts de la phase défensive en zone et ne pas devenir de simples exécutants de mouvements stéréotypés.
En effets, la présence des adversaires modifie la position des défenseurs qui doivent respecter les bases du marquage, particulièrement dans certaines zones du terrain et en certaines situations. Il est déterminant en outre, que les joueurs sachent " se passer " le marquage, afin d'éviter l'ouverture et la création des espaces sur des mouvements de courses croisées et d'appels des attaquants.
Les exercices avec les adversaires en mouvement servent aussi pour apprendre à exploiter la règle du hors-jeu.
Les défenseurs, grâce à leur organisation et à leurs mouvements, devront réussir à faire se mouvoir les attaquants comme ils veulent et non subir le mouvement.
Tout ceci pourra arriver seulement s'il y a grande entente entre eux et si tous les quatre lisent la situation de jeu de la même manière.
Les quatre défenseurs se déplaceront à l'unisson, en faisant mouvements d'élastique, de marquage et de couverture réciproque, plus les attaquants auront de difficultés à trouver des espaces libres (Fig. 5A et 5B).

Fig. 5A - L'entraîneur dégagera la balle dans différentes directions du terrain.
Les 4 défenseurs se replacent toujours à la position de la balle.
Si l'entraîneur lance le ballon derrière la défense ; les 4 devront se replacer à reculons.
Quand ceci n'arrive pas, les défenseurs remonteront rapidement en laissant les et adversaires en hors-jeu éventuels


Fig. 5B - Si un attaquant arrive jusqu'à 10 m de la zone l'un des centraux attaque le porteur de balle avec le latéral en couverture


partie 2 : Progression didactique et phase de transition